7 exercices en 7 minutes pour ne plus jamais avoir mal au dos

Les lombalgies ou douleurs dans le bas du dos peuvent être fréquentes et très douloureuses et même si elles peuvent disparaitre toutes seules, elles peuvent parfois devenir aigües, voir chroniques si vous ne les traitez pas. Nous vous aidons dans cet article à découvrir les causes et surtout les attitudes à adopter pour éviter et soigner les lombalgies.
Vous avez terminé votre journée de travail, et vous vous retrouvez avec une douleur gênante dans le bas de votre dos. Bien que cette douleur ne vous empêche pas de vaquer à vos occupations quotidiennes, elle peut devenir inquiétante si elle perdure. Voici quelques conseils utiles qui vous aideront à l’éviter.

Cause des lombalgies

Lombalgie aiguë (douleur qui dure environ un mois)
Elle est causée par une petite blessure au dos qui peut arriver lorsqu’on veut atteindre un objet placé en hauteur ou en voulant soulever une charge trop lourde. La pratique du sport sans échauffement ou rester longtemps dans une même position (au travail par exemple) peut aussi causer des lombalgies.

Lombalgie chronique (douleur qui persiste ou récidive durant plus de 3 mois)
Dans ce cas, les douleurs durent plus de trois mois et sont souvent d’origine dégénérative ou causées par une complication liée à un problème de santé. Il est impératif que vous consultiez un médecin dans ce cas pour identifier le problème et ainsi le soigner.
D’autres causes sont aussi à l’origine des douleurs lombaires chroniques. On peut citer entre autres :

  • Une hernie discale
  • Les mauvaises postures
  • La grossesse
  • Une dégénérescence discale liée au vieillissement.
  • Le surpoids
  • Une malformation de la colonne vertébrale.
  • De l’arthrose ou de l’arthrite (traumatismes inflammatoires pouvant causer des douleurs et des raideurs dans le bas du dos.)

Si vous souffrez de ces douleurs et qu’elles perdurent, il est primordial que vous consultiez un médecin. Certains gestes quotidiens peuvent aussi vous aider à préserver votre état de santé.

Likez cet article sur Facebook :