N’achetez plus ce poisson, il peut vous rendre malade

Notre état de santé dépend, entre autres, de notre alimentation et pour bien s’alimenter, les médecins recommandent une bonne consommation de poisson. Que ce soit pour les jeunes, les enfants ou les adultes, le poisson possède des qualités nutritionnelles précieuses, il est notamment une excellente source de protéines. Il est important de bien sélectionner les poissons que vous consommez, sinon au lieu de bénéficier des nutriments, vous vous exposerez à des dommages. Pour ce faire, voici les précautions à prendre et le type de poisson à absolument éviter.

Intérêt de manger du poisson


Selon le chercheur William Harris, l’un des problèmes des pays occidentaux est l’insuffisance de la consommation d’oméga 3. Selon lui, une alimentation riche en poisson pourrait contribuer à prévenir la maladie d’Alzheimer et le cancer du rein. Le poisson joue aussi un rôle important dans le développement du cerveau du fœtus. En dehors de son apport en protéines, le poisson est source de vitamines telles que les vitamines du groupe B (indispensables pour la fabrication des globules rouges), la vitamine A (nécessaire pour la vision nocturne) et la vitamine D qui fixe le calcium et aide à prévenir de nombreuses maladies telles que le cancer, la démence ou encore la dépression.

Seulement pour profiter au mieux de toutes ces vertus, il est impératif de bien choisir votre poisson en privilégiant le poisson sauvage. Le poisson d’élevage est en fait bourré d’antibiotiques et grandit dans des bassins surpeuplés au milieu de ses déchets.

Parmi les poissons d’élevage toxique, nous pouvons citer le Panga qui est produit au Vietnam et élevé dans la rivière du Mékong.

Pourquoi éviter de consommer du Panga ?


–Mauvaises conditions d’élevage : La rivière Mékong est l’une des rivières les plus contaminées au monde. C’est dans cette rivière que le Pangasius hypophtalmus est élevé. Ce poisson omnivore se nourrit de tous les déchets et de toutes les pollutions industrielles. Les experts ont découvert que les Pangas sont infectés par des résidus industriels toxiques et dangereux, de l’arsenic, des métaux contaminés, des phénols polychlorés (PCB) ainsi que d’isomères (HCHs). Plusieurs micro-organismes toxiques sont contenus dans les parcs d’élevage et s’introduisent dans la chair des poissons. De plus, les pisciculteurs injectent dans les femelles du Panga des hormones recueillies de l’urine des femmes enceintes afin d’augmenter la production et le taux de natalité de ce poisson.

–Altération de votre état de santé : la consommation en grande quantité du poisson Panga provoquera des dysfonctionnements tels que l’intoxication alimentaire, les vomissements ou encore la diarrhée.

–Une lutte contre ce genre d’entreprise : l’achat du poisson Panga est une manière de collaborer avec les grandes sociétés et les conglomérats alimentaires qui ne se soucient pas de la protection de la santé du consommateur.

Nous vous recommandons aussi de vérifier les aliments préparés et transformés tels que les surimis, les bâtonnets préparés à base de poissons ou les poissons en boîte. Ils pourraient contenir du Panga parce que ce poisson produit en grande quantité est abondant et très bon marché.

Afin de protéger au mieux votre santé, privilégiez les poissons issus de la pêche durable.

Les poissons à privilégier


Le sole d’Hastings
Le merlu blanc du Cap
Le cabillaud du pacifique
Le colin d’Alaska
Le maquereau
Le saumon du pacifique
Le hareng

Likez cet article sur Facebook :